Le temps de prendre le temps

Il y a quelque temps que je n’ai pas pris le temps d’écrire sur le blogue. En fait, il y a quelque temps que je n’ai pas pris le temps de prendre du temps pour moi. J’étais dans le tourbillon des fêtes, des rhumes, des anniversaires, de mes cours à l’université et de ce qui se dessine pour moi l’an prochain. Disons, que le tourbillon n’est pas terminé et ne se terminera jamais parce qu’un projet n’attend pas l’autre et que mon Pinterest interne déborde. Par contre, je sens le besoin de reprendre le contrôle.

Le début de la nouvelle année est toujours un moment où je tente d’établir mes objectifs pour la prochaine année. C’est tout simplement un long processus qui dure toute une vie, mais le premier janvier me permet d’appuyer sur pause quelques instants, de faire le bilan et de visualiser. Cette démarche n’est pas terminée, elle est en constante évolution.

L’été dernier, j’ai assisté à une conférence d’un jeune professeur de yoga qui expliquait que lorsque l’on désire quelque chose, lorsqu’on veut changer quelque chose, lorsqu’on veut atteindre un objectif, on ne doit pas uniquement l’espérer, rêver ou penser que ça arrivera… Il faut débuter en se fixant un objectif réalisable et en ayant une première étape à faire là, maintenant. Je vous suggère donc de faire comme moi et de faire une première étape pour réaliser vos objectifs, vos buts, vos projets. N’attendez pas janvier 2016!

L’an dernier, j’ai eu beaucoup de plaisir à créer Feu de Bengale et j’en profite pour vous annoncer que ce projet se poursuivra pour l’année 2015. Alors, je vous invite à me suivre au gré du vent. Merci encore à tous ceux et celles qui prennent le temps de me lire et de m’écrire. Je trouve ce partage virtuel super agréable!

Bonne année et je vous souhaite à tous la santé!
xxx

Advertisements

Les débuts

Les débuts sont parfois doux, intenses. Ils nous renversent, ils nous chavirent, ils nous font peur. J’ai appris avec le temps qu’un début n’annonçait pas nécessairement une fin. Alors, je débute, je me lance… Sans trop savoir… Ce nom, feu de Bengale est arrivé un peu par hasard et puis, probablement que non, une chanson, des mots, un vidéoclip, un état d’esprit. Tout y était pour que le début soit festif et agréable.

Pour le moment, il y a un coin lecture et un endroit perso qui se trouvent en haut de la page et au fil du temps, j’ajouterai ce qui me plaît! Au plaisir d’échanger!